Affichage des articles dont le libellé est Mes pauses Luxe et Volupté. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Mes pauses Luxe et Volupté. Afficher tous les articles

mercredi 15 février 2017

Les eaux florales et moi.

Je ne sais plus quand tout cela a commencé et en ce moment, si tu me demandes de cogiter à autre chose que ce pu**** de prêt qui va me cheviller au corps pendant 15 ans, c'est peine perdue! (C'est d'ailleurs, peut-être voir sûrement, la raison de la reprise du blog, un besoin presque vital de m'évader en parlant futilités).

Bref! Je disais que je ne me souvenais plus du tout à quel moment l'addiction aux eaux florales a bien pu débuter... Je me souviens, il y a encore quelques années, je ne supportais pas l'odeur de l'eau florale à la rose. Un "cliché qui va bien" sur les mémés, certainement. 



Et puis, j'ai découvert le maquillage, les soins et forcément le démaquillage avec tous les tâtonnements que cela impliquent, tu t'en doutes. 
J'ai mis un temps fou à trouver LE démaquillant qui me permet de ne pas éviter cette étape et même de lui conférer un certain plaisir. Ce n'est pas vraiment un secret, pour moi, il s'agit de l'huile démaquillante. Longtemps celle de Shu Uemura d'ailleurs, et puis pour essayer de ne pas y passer toutes mes économies, j'en ai testé beaucoup pas toujours avec le même plaisir mais souvent avec une efficacité prouvée. 

Si l'huile est, encore une fois pour ma part, la galénique la plus approprié pour le démaquillage, elle m'astreint au double nettoyage et pour ne pas laisser un résidu de calcaire sur mon visage, j'ai donc adopté l'eau florale pour la touche finale du démaquillage. Sentir ma peau propre et fraîche, c'est la récompense en rentrant du boulot (je ne me maquille pas le week-end). 

Au fil du temps, c'est également devenu un geste incontournable de ma routine du matin. 
Je me lève, je file vers pipi (le sens des priorités!), je passe par la salle de bain pour passer un coton  imbibé d'eau florale, je mets mes sérums/crèmes et je passe à la cuisine pour le jus d'orange pressé. 
Ce geste du matin permets de réveiller mes traits et de retirer le film un peu gras que la nuit a généré. 

Mariel, du blog Le Blog De Néroli, ne jure que par la fleur d'oranger. Et moi, devant Mariel, je suis un peu faible, j'avoue!
Note que je déteste la fleur d'oranger dans l'alimentaire et que je n'en étais pas une très grande amatrice dans les cosmétiques ou les parfums, mais il faut croire qu'avec l'âge...
Il y a bien aussi eu la crème à la vitamine C de The Body Shop qui sentait bon l'agrume du soleil et qui m'avait un peu laissé "entrevoir la lumière". 

Bref, après terminé un énième flacon de mon eau de rose, j'ai flâné dans le rayon et j'ai attrapé celui à la fleur d'oranger. Le début de la fin. Aujourd'hui, ma maison respire l'agrume! 

De la fleur d'oranger sous toutes ses variations et ce n'est même pas une senteur de saison! Oui, je déteste ne pas être en phase météologiquement et olfactivement parlant mais le printemps va bien finir par pointer le bout de ses bourgeons non? 





jeudi 6 octobre 2016

Mes parfums.

Oui, oui, oui quand j'ai une lubbie, je l'ai jusqu'au bout et je reviens encore parler parfums. Après ceux qui sont consacrés à mon intérieur, je reviens avec ceux qui me suivent tout au long de la journée. Bon, je ne vais pas te raconter de bêtises, me parfumer est loin d'être "la touche finale" à je ne sais quoi et si je suis vraiment en retard, il est fort possible que j'oublie cette étape sans que cela me flingue le reste de la journée! Ceci dit ça ne m'arrive pas bien souvent d'oublier, ils sont entreposés juste à coté de mon pot à brosses à cheveux (oui, j'ai carrément un pot pour mes trop nombreuses brosses mais je suis une adepte du brushing!). 

Il s'agit bien évidement de mes parfums d'été, puisque j'aime les odeurs un peu plus capiteuses pour l'automne et l'hiver en général. Je ne change plus, et sur la photo ci-dessus, deux des flacons sont des valeurs sûres que j'achète et me rachète dès qu'un d'eux est vide. 



Escale à Parati de Dior est donc un indéboulonnable de ma salle de bain, je l'ai découvert grâce à la youtubeuse Clelia qui en avait parlé il y a deux ans, poussé par ma curiosité, je l'avais reniflé chez un parfumeur et adopté dans la foulée. 
En notes de coeur, on découvre le Bois de Rose du Brésil, en notes de fond la fève Tonka plus envoutante encore en se mêlant à l'amande mais on peut également y sentir l'orange amère ainsi que le citron d'Argentine pour en faire une escale fraîche et délicatement boisée.
J'adore cette effluve très fraîche, où l'on distingue très nettement le citron. Ce parfum est donc idéal pour l'été et il a une très belle tenue sur la peau. 

Aqua Allegoria Pamplelune de Guerlain est lui aussi un vétéran sur mes étagères, je l'ai découvert il y a une éternité et depuis, il trône fièrement. 
Avec en notes de tête du citron, du pamplemousse (sans blague?) et de la bergamote, les notes de coeur ont la couleur du cassis et pour les notes de fond le patchouli et la vanille viennent fermer la danse. 
Il libère très généreusement ses effluves d'agrumes dès la première pulvérisation et tient lui aussi toute la journée sans chouiner. 

Neroli Portofino de Tom Ford est une folie. Pas la petite folie que tu oublies une heure après, non le genre de folie qui te fait grimacer à chaque fois que tu croises le flacon (ça fait un paquet de fois, crois-moi!). Je l'ai senti à sa sortie en 2007, j'ai succombé à son parfum et j'ai, limite, dû être réanimé en découvrant son prix. Depuis cette date, je ne peux m'empêcher de le sentir dès que j'entre dans une parfumerie, c'était devenu un peu "mon toc olfactif", tu saisis? 
Les notes de têtes sont la bergamote, la mandarine, la citron, la lavande, la myrte, le romarin et la bigarade (ressemble beaucoup à une orange). Pour les notes de coeur on retrouve la fleur d'oranger, le jasmin, le neroli et le pittosporum, pour conclure avec de l'ambre et de l'angélique en notes de fond. 
Tu auras bien compris qu'il s'agit donc, d'une fragrance qui respire l'été. Je l'adore et j'ai fini par me l'offrir comme un précieux. Je ne vais pas te dire que j'en suis déçue, puisque je savais exactement ce que j'achetais pour l'avoir eu quelques fois en échantillon, je sais à quel point ce parfum est juste une aberration en terme de tenue. Je trouve tout aussi scandaleux, son prix exhorbitant au vu de sa tenue mais voilà, ça faisait presque dix ans que je bavais dessus... 
J'ai juste la satisfaction d'avoir cédé à un de mes plus anciens caprices. 

lundi 26 septembre 2016

L'odeur du nid.

C'est assez étonnant de constater comme nos gouts peuvent changer au fil du temps. Les odeurs n'échappent pas non plus à ces changements, et il faut dire que pour ces dernières, j'ai un odorat ultra développé. Ce n'est d'ailleurs pas toujours une qualité, surtout en été.
D'ailleurs en rédigeant ce billet, je me rends compte que j'ai également une mémoire olfactive de folie. Autant les vieilles photos, d'anciennes musiques me laissent de marbre, une odeur familière et me revoilà dans le passé, vingt ans en arrière en une minuscule respiration...


J'aime les odeurs fraiches et du coup, les agrumes ont une sacrée côte à la maison. En été, je remise les bougies qui, je trouve, ne se prête pas à cette saison et me tourne vers des brumes d'intérieur ou des diffuseurs, beaucoup plus subtiles à mon sens. 

Le parfum d'ambiance à la verveine de Durance est devenu un incontournable au nid. J'aime absolument tout ce qui peut contenir de la verveine ou du citron, qui sont pour moi des fragrances fraîches qui respirent le "propre", parfait en été, donc. Une senteur qui m'accompagne, en général, du début du printemps jusqu'à la fin de l'été voir un peu plus. Je l'achète dans mon Monoprix pour une quinzaine d'euros et le flacon me fait la saison. 


Je ne connaissais pas du tout la marque Esteban mais j'ai craqué dans les allées de mon Monop' (cette enseigne, c'est quand même un peu l'enfer sur terre au niveau tentations!) pour le diffuseur dans son flacon en verre dépoli. J'avais opté pour la senteur Néroli qui reste une fragrance très fraîche avec une subtile note de fleur d'oranger. Même si j'ai beaucoup aimé le parfum, je ne le rachèterai pas dans cette marque, car j'ai trouvé l'évaporation du produit beaucoup trop rapide (une toute petite semaine) et le rapport qualité/prix devient un peu dingue...
Pour la petite histoire, le Néroli  doit son origine à Anne-Marie Orsini, duchesse de Bracciano et princesse de Nerola qui utilisait de l'essence d'orange amère comme parfum et également pour aromatiser ses bains. Depuis, cette essence a pris le nom de Néroli a qui l'on confiant à l'époque des vertus aphrodisiaques. 


Dans les allées d'une animalerie (j'ai un chaton au cas où tu n'aurais pas suivi), je suis tombée sur la marque Le Père Pelletier et je me suis laissée séduire par le discours de la vendeuse, qui vantait une marque française (lorraine plus précisément) et une entreprise de valeurs. Si on peut consommer français, je suis toujours partante, tu dois commencer à me connaitre. Une recharge pour diffuseur de 250ml, encore une fois pour une dizaine d'euros et qui cette fois dure quelques semaines. 
Je retournerais flaner auprès de cette marque pour trouver une senteur un peu plus chaude pour l'automne si je venais à me lasser de celle-ci. Il faut dire que, très longtemps j'ai détesté tout ce qui pouvait contenir ou sentir la fleur d'oranger. Inutile aujourd'hui encore, de me faire gouter des préparations culinaires avec cet ingrédient mais j'avoue m'être laissé envouté pour les parfums et les eaux florales (dont il faudra que je te cause bientôt). 




mercredi 15 juin 2016

Le sac Zatchels.

Bon, j'ai essayé d'écrire un billet sur Lulu mais ça vient pas. Je reste désespérément sur ma première phrase, à la retourner, l'effacer, réécrire bref j'ai craqué et abandonné. Ca viendra quand ça viendra, si ça vient! 

Alors de quoi que l'on va causer aujourd'hui? D'un achat murement réfléchit puisque j'ai mis, accroche toi bien au clavier, dix-huit mois à me décider! Je suis une grosse grande (c'est plus joli) consommatrice de réseaux sociaux et Instagram (par exemple) est une espèce de puit sans fond de création d'envie, voir de besoin (quasi vital). Tu le sais, je le sais alors évidement quand l'envie d'une énième chemise Promod ou d'une paire de pompes Sezane (non t'inquiètes, je me rappelle encore que je t'ai déjà fait la leçon sur ce sujet. J'suis pas totalement alzheimerisée!), je sais modérer mes ardeurs et passer à autres choses. 

Il y a un an et demi environ, une déferlante de sacs cartables de la marque Zatchels a eu son petit effet sur la toile et j'ai regardé ça d'un oeil. Comme le ver peut pourrir le fruit, l'idée n'est depuis jamais ressorti de ma caboche. Pourtant la forme d'un sac cartable est le genre de truc qui me rebute mais un soir de désoeuvrement où je trainais mes yeux sur Amazon (là aussi, il y aurait de quoi écrire une encyclopédie mais, comme d'habitude maintenant, "je manque de temps"), j'ai craqué et commandé mon petit précieux. Petit précieux à cent euros (écrit en lettres, ça fait moins mal à l'épargne), je précise. 



J'ai attendu, attendu (et si il est venu) et reçu mon sac venu tout droit d'Angleterre presque heureuse de pouvoir me la jouer écolière (sur le retour, parce que bon à presque quarante ans...)! 
Et là, le drame! C'est quoi cette daubasse sans nom? Alors attend on te parle de cuir véritable (en anglais dans le texte mais quand même suis pas non plus, la dernière des connasses!), et faut sentir l'odeur du bordel. C'est simple, un soir j'ai carrément été obligée de le sortir de ma chambre tant l'odeur était insupportable! 

Si il n'y avait que ça, on passerait tout le reste sous silence mais on est bien d'accord que le cuir véritable, c'est quand même une peau à la base et de ce fait, un truc qui va s'assouplir, se faire, bien vieillir non? 

Ouais, c'est cela oui! 

Ce sac est plus rigide que feu Miss Tatcher! Il ne bougera pas d'un iota et l'unique compartiment ne cédera jamais un centimètre de terrain... Et qu'une fois plein, une feuille de papier supplémentaire, tu ne glisseras point. 

Bon, le seul point positif de cette histoire, c'est qu'en le portant, je fais de sacrées économies puisqu'il est tellement rigide (même pour l'ouverture) que devant la tannée à le manipuler, pour rien au monde je ne l'ouvrirai pour en sortir mon portefeuille! 

Bref, je me suis encore "fait eu"... bien entendu, à l'heure où je te parle, je suis allée faire un tour sur le site de la marque et comme par hasard, mon sac est vendu à moitié prix. 

lundi 22 juin 2015

L'Artisan Parfumeur.

Avant Clélia, je ne connaissais même pas de nom ce parfumeur. Oui, je sais parfois on peut penser que vis dans une grotte...
Du coup, tu me connais quand je m'intéresse à un truc, il faut que j'en connaisse l'histoire, et bien entendu je partage ensuite avec toi.

L'Artisan Parfumeur est né à Paris en 1976 (superbe année, décidément) sous l'autorité de Jean Laporte, parfumeur de renom et spécialisé dans les fragrances de niche. Très vite (en 1978) sortira Mûre et Musc, le parfum culte de la marque qui reste aujourd'hui encore le parfum le plus vendu du parfumeur. Et si tu as la chance de passer (ou de vivre) à Paris, je ne peux que te conseiller de te rendre à leur boutique face au Louvre.

J'ai donc profité d'une offre intéressante sur le site de la marque pour découvrir un peu plus l'univers et j'ai opté pour deux achats afin de pouvoir me faire une idée et renifler le plus de fragrances possible.



Tout d'abord un joli étui appelé Explosion d'émotions et qui contient 6 miniatures des parfums l'Artisan Parfumeur. 

Amour Nocturne
Un parfum doux et feutré, sensuel aussi avec des notes d'orchidée blanche, de lait chaud, de caramel et de bois de cèdre? 

Sautes d'Humeur
Des notes gourmandes et sucrées comme la barbe à papa qui se mêlent à celles enivrantes du rhum dans un silage imperceptiblement métallique. Peut-être le moins réussit de tous selon moi, j'y sens du cuir (alors qu'il n'y en a apparemment pas du tout dans la composition, va comprendre...)

Haute Voltige
Si tu aimes la pivoine, ce parfum va te rendre dingue! La fleur se retrouve associée à la grenade pour un cocktail explosif et savoureux. 

Onde Sensuelle
L'Orient n'est pas loin avec cette fragrance qui t'offre un joli bouquet d'épices comme le gingembre, le safran, le cumin et la cardamome, associé aux baies de genièvre. Le mélange est étonnant est pourra plaire à celles qui aiment les odeurs ambrées. 

Rappelle Toi
Le Gardénia est invitée d'honneur dans une fête où se sont invitées le gin, le poivre du Sichuan, le santal, le musc et le miel. Une explosion de sens, une effluve saisissante qui transporte...
Un parfum indéfinissable... Floral, boisé et épicé à la fois. Magique! 

Skin to Skin
Selon la marque, ce parfum devrait révéler notre sensualité, voir bestialité. Joyeux programme! Hélas, je n'aime pas le cuir dans les parfums en général... Il commence sur des notes de lavandes, très vite rejointes par celles du whisky, un peu d'Iris et de rose pour la légèreté avant de découvrir le cuir suédé (qui déplait tant à mes narines). 



Et puis, en m'offrant le Tea for Two, j'ai pu recevoir une édition limitée avec trois autres miniatures dont le célèbre Mûre et musc, La chasse aux papillons et premier figuier. 

Tea For Two
Celui ci est une réédition puisqu'il avait disparu des linéaires de la marques, il y a quelques années. Des notes de cannelle, de gingembre et de miel enrobées d'un thé fumé qui me rappelle, étrangement les vieilles brasseries parisiennes des années 80! Oui, je sais ça t'aide beaucoup mais le parfum, c'est subjectif après tout non? 
Il n'est pas de saison, je le préfère pour l'hiver mais il a un succès fou. Tu peux être sûre qu'à chaque fois que je le porte, on me demande au moins une fois dans la journée quel est mon parfum. 

Mûre et Musc
Et voici, le parfum emblématique de la marque. Ou la parfaite union des baies rouges et d'un musc poudré. Avec dans la composition et pas forcément dans le bon ordre du citron, de la mandarine de la framboise, du musc, des mûres, du basilic et de l'orange. Une de mes découvertes préférées. 

La Chasse aux Papillons
Quand je sens ce parfum, je sens l'odeur très particulières des tilleuls en fleurs. Une madeleine pour moi! Le jasmin, la fleur d'oranger et la tubéreuse font de ce sillage, le parfum parfait pour la saison. 

Premier Figuier
Ah tu sais comme j'aime l'odeur de la figue, surtout à cette époque de l'année, elle est évocatrice de douces soirées d'été pour moi. 
Il appartient à la famille des boisées, un peu vert cependant et moi, j'oserai ajouter lacté! Les notes sont celles de figues forcément mais aussi d'amandes, de coco, de poivre et forcément encore une fois de musc et de cèdre. 



J'ai adoré découvrir des fragrances différentes de ce que l'on sent et ressent chez Séphora. Si tu connais des parfums qui sortent des sentiers battus (et rebattus), n'hésite pas à partager ça avec moi dans les commentaires... Et tant que l'on y est, je recherche des parfums pour cet été à base de verveine et de citron, et là je prends TOUS les conseils et j'irais TOUT sentir. C'est ma folie du moment cette association....

samedi 2 mai 2015

L'épilation chez Nocibé? Plus jamais!

En vrai, tu vas penser que je suis mono maniaque et que je ne pense qu'à mes poils mais pas du tout! Dramatique concours de circonstance, voilà tout. 
J'épile donc mes jambes seule avec mon petit Veet chéri mais pour les aisselles et le maillot, je préfère laisser le soin de ces zones sensibles aux professionnelles. En général, chez Yves Rocher parce que ce sont les moins chers d'abord et puis, je n'ai jamais été déçue... Sauf que cette semaine, impossible d'avoir une place à l'institut (l'arrivée des beaux jours) et j'ai du me rabattre sur le Nocibé de Valenciennes (oui, je m'en fou maintenant je balance, ça va bien les conneries!). 

Les prix sont sensiblement les mêmes pour le maillot, j'avais rasé sous les bras (oui, jette moi une pierre qu'on rigole) du coup, la repousse était beaucoup trop courte pour tenter quoi que ce soit. 
Le maillot, lui par contre il fallait absolument faire quelque chose...

Je ne dois pas avoir le même vocabulaire que les esthéticiennes. Définitivement. 
Déjà j'ai Yves Rocher, lors de ma dernière visite j'avais demandé une épilation semi intégrale et je m'étais retrouvée "défigurée" de la pépette (ce billet, ma souffrance). J'avais tellement été mise à mal, que j'avais laissé le terrain en friche, bon en même temps, ces derniers temps je ne suis pas très "visitée" (putain, c'te classe internationale que je me trimballe). 

Donc, là quand même fallait faire quelque chose parce que lorsque tu arrives au stade où même quand tu croises ta silhouette dans un miroir ça te dérange et bien, ça ne peut plus durer! 

Me voilà donc dans le sous-sol de l'institut Nocibé de la rue de la Paix, je m'installe, enfile mon string jetable (là, je sais que tu me plains) et m'allonge sur la table. 
Faut savoir pour celle qui n'a jamais franchit ce seuil, tu n'es pas hyper sereine à ce moment là. Pour tout t'avouer, je préfère encore ma visite annuelle chez le gynécologue. 
Tu es étendue sur le dos, et les jambes en grenouille, si tu connais une position moins glamour, n'hésite surtout pas à me partager l'information dans les commentaires, pitié!

L'esthéticienne entre, me demande si la dernière fois j'ai épilé ou rasé (ça, c'est pour savoir si elle va galérer ou non pour ton épilation car plus tu rases, plus c'est relou à épiler par la suite). J'avoue un coup de rasoir il y a quelques semaines (ben quoi???), elle soupire (déjà ça m'énerve, je fais bien ce que je veux, j'ai envie de lui répondre mais bon...) et elle se met en action...
Normalement, en tout cas chez Yves Rocher, on me passe TOUJOURS une lingette désinfectante avant de commencer, chez Nocibé on te balance du talc à ne plus savoir quoi enlever et basta! 

A LA PREMIERE BANDE, j'ai su qu'elle allait me faire déguster la vilaine. Non, mais je n'ai jamais eu affaire à une esthéticienne diplômée en boucherie, une grande première! 
La délicatesse n'est définitivement pas un concept qu'on lui a inculqué et elle est aussi douce qu'un judoka sur un tatami.
Je prends mon mal en patience (à ce stade, tu n'as plus vraiment le choix) et je serre les dents, et forcément je pense à ma Fifi depuis un fameux après-midi où nous avions discuté maillot (ouais, je sais que tu ne peux pas comprendre, désolée).

Evidement, les choses se sont gâtées quand j'ai senti qu'elle arrachait une bande, là où je ne lui avait rien demandé et cette fois, je n'ai pas pu m'empêcher de lui demander ce qui lui était passé par la tête. Bordel. Il a bien fallut finir et on est loin d'un maillot semi intégrale.

Je déteste avoir cette partie de mon anatomie presque nue comme un vers. J'ai le sexe d'une gamine de 10 ans avec l'enveloppe qui l'entoure de 40 piges...

Bon, ben je m'en vais enfiler mes culottes Petit Bateau.

A bientôt. 

jeudi 23 avril 2015

Mes bougies d'hiver...

Les bougies, si il y a bien un truc que la blogosphère a développé chez moi, c'est l'addiction à ces petits pots en verre. J'ai comme tout le monde commencé avec les Yankee Candle dont la Youtubosphère chantait les louanges chaque jours de la semaine mais très vite je suis passée chez Bath&BodyWork dont je trouve les senteurs moins entêtantes mais toujours assez prononcées.

Chez Yankee Candle tu as quand même une chance sur trois pour que ta bougie sente bon, qu'elle dégage une odeur bien chimique ou que tu doives poser le nez dessus pour t'assurer qu'elle brûle. 



Pour le premier cliché, il s'agit des bougies que Mr Grumpy m'avait ramené de Dubai, l'année dernière et du coup, j'ai juste fait un copier/coller de ce que je t'en avais dit sur le blog à ce moment là. Flemme un jour....

Snowday
Un subtil mélange de pin, de menthe et de vanille selon le site et j'avais un peu peur que la menthe soit trop prononcée mais pas du tout. Elle est idéale une fois le sapin installé dans le salon pour se mettre dans l'ambiance de Noël, elle apporte vraiment un note très fraîche au salon.

Marshmallow Fireside
Une légère odeur de guimauve grillée au feu de bois, de sucre fondu mais qui me fait penser à un feu de cheminée (sucré le feu mais feu quand même) plus qu'aux bonbons et ça a été une de mes préférées.

Warm Vanilla Sugar (qui n'est plus sur la photo)
Une odeur gourmande de vanille sucrée sur un fond de bois de santal et celle-ci n'est pas de la collection hiver mais fait parti des intemporelles de la marque puisqu'elle est toujours en vente sur le site (oui, oui j'ai vérifié) et elle a trouvé sa place dans ma chambre à coucher. Je ne l'allume pratiquement jamais mais rien que sur la table de nuit, avec le couvercle ouvert, elle diffuse son odeur gourmande.

Merry Cookie
De la pâte à cookie vanillée en train de cuire voilà ce qu'elle sent cette bougie!

-Winter Candy Apple
Celle-ci est censée sentir la pomme d'amour sur un zeste d'orange épicé et je la trouve particulièrement foirée c'te bougie. Et pourtant comme tu peux le constater sur la photo, je lui ai largement laissé sa chance mais elle a lamentablement échoué. Elle ne sent absolument pas la pomme d'amour, je cherche encore le zeste d'orange. Elle sent la fraise sucrée ce qui n'a rien à voir avec le bordel, on est d'accord.

Winter
J'avais demandé à Mr Grumpy de me ramener cette senteur parce que j'étais assez curieuse de sentir comment Bath&BodyWorks pouvait avoir la prétention de mettre une saison en bougie. J'aime l'hiver mais je ne saurais décrire une seul senteur pour la qualifier… Ca dépend du moment dans l'hiver, de l'endroit où l'on se situe. J'imagine que l'hiver à Marseille n'a pas la même odeur que celui à Valenciennes, ni en Californie. La bougie qui sent l'hiver selon la marque, sent l'aiguille de pin accompagnée de clémentine et d'un soupçon d'eucalyptus. Elle ressemble beaucoup à Snowday avec l'agrume en plus!

Pinecone
Voilà ma préférée, je l'ai rangé très vite hors de portée tant j'ai voulu l'économiser et malgré tout, je retourne toujous vers elle. Elle sent la pomme de pin et du coup, même si je l'ai trouvé toute à fait à sa place pour Noël près du sapin artificiel (non mais qui aspire les épines des vrais s'te plait? On est d'accord), je sais qu'elle sera parfaite en mai, juin pour me souvenir des forêts de pins que l'on trouve dans les Landes et où gamine, je passais mes vacances parce que c'est bien cette odeur qu'elle me rappelle!


Ici, même si c'est encore Mr Grumpy (une fois divorcée, je dois bien avouer que la sonorité de ce surnom est débile et dire que personne ne m'a rien dit, pfiouuuuuu) qui me les a ramené, cette fois elles viennent tout droit de San Francisco! Je n'allume des bougies diverses et variées qu'en hiver, à partir des beaux jours, je ne jure plus que par la verveine et si elle est associée au citron, je peux limite avoir un orgasme olfactif. 

- Vanilla Snowflake
J'ai pas bien compris le rapport avec des flocon de neige si ce n'est que les américains pensent que la neige sent la menthe? Parce que cette bougie, elle sent certes la vanille (c'est quand même son but premier) mais également très fort la menthe givrée. 

- Fireside
Etant donné que Marshmallow Fireside est ma bougie préférée de l'hiver, j'ai voulu voir à quoi ressemblait la version "sans sucre". Elle sent le bois brulé accompagné de note de cuir et d'ambre qui lui donne un petit côté entêtant et du coup, bien trop artificielle pour retrouver l'odeur d'un feu de bois. 

- Flannel
Je ne souviens plus quelle youtubeuse m'a donné envie d'avoir cette bougie. Elle parlait dans sa revue de l'odeur que l'on retrouve dans les boutiques Abercombie&Fitch, et bien pas du tout. Dans les boutiques de la marque de vêtement, ça sent leur parfum dont je t'ai déjà parlé sur le blog point barre. 
Mais après avoir fait sentir toutes mes nouvelles bougies à mon entourage, elle tire malgré tout son épingle du jeu. C'est la préférée et personnellement, je ne comprends pas pourquoi. 
Elle sent le bois fleuri, un peu frais mais pas tant que ça et bien entendu on soulève également le musc que j'affectionne tant mais elle n'est pas particulièrement adaptée à la saison, je trouve. 

Je ne te reparle pas de Marshmallow Fireside, il s'agit d'un doublon puisque j'aime cette senteur d'amour! 

lundi 20 avril 2015

Mes parfums d'hiver...

Après la semaine "mains" sur laquelle on s'était quitté avant Noël, me revoici avec une nouvelle thématique: Les parfums. On va commencer, par les miens à moi et puis on passera aux bougies (oui, oui j'ai l'espoir de reprendre un rythme de publications un peu plus soutenu, on y croit!)...

Pour être honnête, je crois que ce que je reçois le plus par le biais du blog ce sont des parfums, hélas je déteste en parler. Bon, là c'est un peu particulier, je viens te parler de mes chouchous, ceux qui me suivent depuis des années et que je rachète encore et encore (sauf un!) sinon, parler de parfum est un truc qui peut me faire pleurer d'ennui. Mon dernier billet sur ce sujet date de mai 2011, je ne suis pas une blogueuse parfum (mais si tu aimes que l'on te raconte les parfums, je te conseille le blog de ma copine Silana qui n'a pas son pareil pour te donner envie de rentrer dans la première parfumerie venue!)!


DIVA de Ungaro, c'est le parfum au flacon méconnaissable sur la photo puisqu'il s'agit d'un testeur (que forcément tu payes moins cher et comme mes parfums sont enfermés dans un tiroir, c'est pas le truc le plus grave de la terre) est LE parfum que je garde près de moi quelque soit le temps, la saison et que je porte depuis que j'ai 18 ans à peu près. Un parfum de femme, un peu trop capiteux pour l'époque où j'ai commencé à le porter mais aujourd'hui il est parfait. 
Une senteur un peu orientale mais qui reste ultra féminine malgré tout. Dans les notes de tête, on retrouve la bergamote, la mandarine, le bois de rose et la jacinthe, pour aller vers la tubéreuse, l'ylang-ylang, la rose et l'iris en notes de coeur. avant de terminer avec des notes de santal et de vanille. 

ANGEL de Thierry Mugler, je l'ai reçu la toute première fois en cadeau pour mes 20 ans, c'était le parfum à la mode. A l'époque, il était ultra tendance et on le sentait partout, j'ai passé un été avec lui et un début d'automne, puis je l'ai laissé de coté pendant de très nombreuses années. Je me le suis offert de nouveau, il y a à peine quelques mois. Là encore, on est sur quelque chose de très capiteux, doudou, un parfum mêlant des odeurs d'enfances tout en soulignant la profondeur des femmes. 
Les notes de tête sont la bergamote et la mandarine (tiens, tiens on a comme une similitude non?), celles de coeurs sont le fruit de la passion, la pêche et l'abricot pour finir avec du patchouli, de la vanille, du chocolat et du caramel en notes de fond. 

AMARIGE de Givenchy est un parfum de facilité. Ma maman porte depuis toujours Ysatis de Givenchy alors forcément quand j'ai eu envie d'un nouveau parfum dans ma vie de jeune fille, c'est forcément vers cette maison que je me suis tournée. Ysatis n'était pas disponible, je n'avais pas envie de brouiller mes souvenirs olfactifs, je me suis donc tournée vers Amarige. Une senteur ultra fleurie qui marie le néroli, le bois de rose et la feuille de mandarine en notes de tête, le gardénia, le mimosa et la cassie en notes de coeur, pour finir avec de l'ambre en fond. 
J'ai mis des années à capter que Amarige était l'anagramme de mariage...

EAU de Gaga est le seul parfum qui m'ait été offert par la marque et que je porte depuis sa réception, tous les jours. Pour le coup, il est dommage que mes parfums soient enfermés dans un tiroir, parce que je trouve le flacon super classe, noir, sobre, élégant bref tout ce que j'aime. Ce parfum a pour vocation d'être mixte et même si personnellement, je déteste l'idée de sentir comme un homme (à part pour les déos, mais on vient rarement me renifler l'aisselle!), je dois bien admettre qu'effectivement ce parfum est unisexe. Une odeur florale mais teintée d'épice qui lui apporte la profondeur masculine. 
La menthe et la cardamone sont à la base de sa construction en notes de tête, viennent ensuite la violette, la noix de muscade et la lavande en notes de coeur, pour terminer dans des senteur plus boisées comme la fève tonka et le bois de santal. 




OBSESSION de Calvin Klein est le premier parfum que je me suis offert comme une grande, celui que j'ai pris le temps de choisir parce que dans une autre vie, je désirais plus que tout pouvoir être associée à une fragrance. Je trouvais ça ultra romantique à l'époque... Imaginer que l'homme que j'aimais puisse penser à moi en sentant l'effluve d'un parfum me rendait d'humeur joyeuse (on est un peu concon quand on est jeune faut dire...), ceci dit vu la rareté de ce parfum, ça devait pas être tous les jours non plus! Même si ce parfum et moi avons été fâché très longtemps, si je ne devais en garder qu'un (ce ne serait pas possible, il faudrait forcément qu'il soit deux) ce serait celui-là, assurément. 
C'est un parfum envoutant, chaud, ardent tout en étant ultra féminin également. Le parfum parfait! 
La mandarine, la bergamote et la vanille construisent les notes de têtes, le jasmin, la fleur d'oranger, le bois de santal et le vétiver prennent vies dans les notes de coeur et enfin l'ambre, la mousse de chêne, l'encens et le musc viennent lier le tout en notes de fond. 

Il en manque un sur la photo, il s'agit de MIRACLE de Lancôme qui a ses appartements dans mon sac à main. C'est le parfum que je pulvérise en vitesse quand je m'aperçois une fois sortie que j'ai oublié de mettre du parfum et c'est également, le parfum de mes printemps depuis quelques années déjà. 
En notes de têtes il y a la pulpe de litchi et le freesia, en notes de coeur la magnolia, le poivre bourbon et le gingembre, pour finir avec en notes de fond le jasmin, le musc et l'ambre. Bref, un parfum qui sent bon la rosée du matin tout en m'enveloppant d'un mystère de notes plus sombres....

Ceci dit, on reparlera très vite de parfums puisqu'à cause de Héodrène et Clélia2612 (il faut absolument que je te fasse un update des youtubeuses que j'aime d'amour), je me suis commandée deux kits découverte de l'Artisan Parfumeur dont je viendrais te parler dès que...enfin très vite!

Et toi, c'est quoi ton parfum?

lundi 22 décembre 2014

Les pisseuses...

Avant de te laisser pour la célèbre trêve des confiseurs, j'avais envie de partager avec toi, mon coup de coeur de cette fin d'année. Joyce est une jeune femme pétillante, pleine de vie, toujours ultra bien sapée (et pas forcément avec des trucs hors de prix comme ça peut l'être chez les modeuses de la blogo et paf!), je ne l'ai jamais croisé avec la même paire de chaussures et accessoirement, c'est aussi la tata de Paupiette. Alors quand j'ai vu ses créations sur Instagram, j'ai trouvé l'idée brillante (fabriqué en France, bonus) et par le biais de ma belle-soeur chérie, je lui ai demandé si elle serait d'accord pour une publication sur le blog et elle s'est gentiment prêtée au jeu...




Peux-tu te présenter aux lectrices en quelques mots et nous dire ce qui t’as décidé à créer « Les pisseuses» ?

Je m appelle Joyce, j ai 25 ans, je sais pas trop quoi dire sur moi-même.. J'aime la mode! Les fringues, les chaussures et les achats en tout genre rythment ma vie! Les pisseuses est un projet que j'ai en tête depuis longtemps. Je n'osais pas trop me lancer, la peur de l’échec surement! Mes copines m'ont beaucoup poussées, aujourd'hui je me suis lancée!! Je me suis rendue compte que toutes les filles ont une âme de pisseuse...



Est-ce que tu es seule derrière ce projet? 

Je suis seule derrière la création des produits, par contre il y a mes copines derrière moi;) Elles m'aident de temps en temps, me donne leurs avis sur les produits, ce que je devrais modifier, ou pas... heureusement qu'elles me soutiennent ;)



Quelle catégorie d’accessoires proposes-tu ? 

Je n ai pas vraiment de catégories, à part le fait main. Sinon je touche un peu à tout.. Accessoires chaussures, bijoux, tricot, couture.. .j'aime beaucoup trop de choses! 



Est-il possible de personnaliser certains de tes modèles existant ? 

Oui, on peut me demander des languettes plus ou moins larges, plus ou moins courtes, me proposer d'autres matériaux aussi ;)




Peux tu nous expliquer pourquoi et comment t’es venue l’idée de te spécialiser dans les accessoires pour chaussures? 

Je ne suis pas spécialisée dans l'accessoires chaussure, je fais aussi des bijoux, boucles, collier, des head bands en laine, des tee shirts.. mais il est vrai que l'accessoire chaussure me tient vraiment à cœur, car je suis une passionnée de pompes.. .Je les aime toutes!! 
Le seul problème que je rencontre, c'est le fait de me lasser assez vite! Et c'est là que l'accessoire vient jouer le rôle principale :) 
Rajouter une languette, une patte mexicaine, une moustache, des lacets pompons... ça change la shoes... C 'est avoir une nouvelle paire, qui pourra surement aller avec le nouveau pull rouge à pois vert que vous avez du mal à accorder habituellement.. ;) 



Est ce que c’est toi qui conçoit chaque modèle? 

Le patron, les achats de cuirs, les couleurs, les formes, tout est fait par mes propres mains ;)



Choisis tu tous les matériaux toi même ? 

Oui, je choisis tout moi même, j'en parle aux pisseuses derrière moi, elles me donnent leurs avis et de là, je prends le taureau par les cornes!



Où peut-on trouver et suivre les actualités de «les pisseuses » ?

J adore instagram, donc vous pouvez surtout me suivre sur Insta --> les_pisseuses_ 
Et sur facebook aussi, mais je trouve ça moins rigolo. 



Comment se procurer tes jolis accessoires?

Je participe à quelques événements du coté de Lille, différents vide dressings. Sinon les commandes se font par mail : les2pisseuses@gmail.com
Bientôt un e-shop j’espère!!!




Et parce que je suis blogueuse beauté avant tout et que je te connais (toi et ta peau parfaite) dans la vraie vie, j’aimerais connaître deux trois détails sur tes gestes beauté… Y a pas de mal à aller chercher les secrets des autres pas vrai? 

J'aime pas trop le maquillage, tous les matins je mets une crème "Chanel" hydratante avant de mettre une autre crème teintée puis je mets ma poudre, un peu de blush et un rouge a lèvre make up forever rouge intense mat 8. Si vraiment je veux être jolie et mettre le paquet, je rajoute un eyeliner noir et du mascara :) 



Quel est ton premier geste beauté du matin? 

Hydrater ma peau.. 



Le meilleur démaquillant que tu ai testé? (C’est ma lubbie à moi)

Oulaaaa je me fou un peu des démaquillants... J'imagine ta tête en lisant ce que je dis, tu dois être outrée... 
Mais oui, je préfère un démaquillant Auchan, et me laver le visage après ça avec un super produit.



Et enfin, le produit cosmétique découvert cette année et que tu adores? 

j'ai craqué sur 2 produits cette année, le champoing sec Klorane et la crème teinté Chanel..
Toujours dans mon sac, ça me sauve en cas de coup dur ;)


Voilà j'adore c'est tout et je ne saurais que te conseiller de t'abonner à son compte Instagram pour suivre ses créations et pourquoi pas devenir toi aussi une pisseuse! 

lundi 3 novembre 2014

Mon premier rouge à lèvre Chanel...

Il y a quelques semaines, je te montrais sur Instagram une photo d'un sac Chanel et beaucoup d'entre vous, on voulu savoir ce qu'il contenait. Alors non, je n'ai pas craqué ma paye d'intérimaire dans un sac (c'est fini ce temps-là XD) mais j'ai reçu un très joli cadeau. Avant de te montrer le contenu, il faut que je t'explique le comment du pourquoi...


En septembre, Mr Grumpy m'appelle parce qu'il a trouvé un portefeuille dans la rue. Je lui dis de l'ouvrir et de regarder si il y a des papiers d'identité avec une adresse pour pouvoir contacter la personne. Malheureusement pas de pièce d'identité, juste une centaine d'euros, une carte bancaire et une carte professionnelle Chanel. Je note le nom de la personne et contacte le siège Chanel pour laisser un message à la personne concernée, la personne à l'accueil à qui j'ai expliqué la situation, a été très sympa et m'a balancé sur la boite vocale de la malheureuse. Je laisse un message, donne les coordonnées de Mr Grumpy pour récupérer son bien en lui précisant que Mr Grumpy est anglais donc bon courage et que ça risque d'être rock'n roll si elle n'est pas à l'aise dans la langue de Shakespeare...

Elle, que l'on va appeler Miss Chanel pour les besoins du billet, me répond par mail que c'est super gentil et qu'elle contacte Mr Grumpy dans la foulée. Je te passe tous les détails, quelques jours après Mr Grumpy et Miss Chanel se sont retrouvés et cette dernière à tendu un petit sac tout mignon, en précisant qu'il s'agissait d'un petit cadeau pour nous remercier de notre gentillesse et de notre honnêteté. En même temps, si tu as déjà perdu ta carte bancaire ou ta carte professionnelle, tu sais à quel point c'est une chierie et tu cherches bien évidement à rendre service au malheureux propriétaire...


Et c'est comme ça que j'ai eu mon premier rouge à lèvre Chanel enfin je l'ai eu rapidement parce que je ne suis pas fan de Chanel pour les cosmétiques. Chanel ne me fait rêver qu'avec ses sacs à main, du coup ma belle-mère a été ravie quand je lui ai tendu le Rebelle de la marque. J'ai gardé le savon Coco que j'ai glissé dans mon tiroir à lingerie (oui, je suis une vieille chose qui parfume délicatement son linge à coup de pain de savon) et je garde précieusement, le sublime coffret de Noël avec la miniature du N°5 de Chanel que je trouve tout mignon. 

Bon, Mr Grumpy était un peu déçu que ce soit moi qui soit récompensé, faut avouer XD

vendredi 31 octobre 2014

Sur un air d'Opéra avec Dalloyau

Je sais bien que Noel est encore loin et pourtant, j'ai déjà commencé mes cadeaux de Noel. Cette année, j'ai décidé que je ne m'y prendrais pas à la dernière minute, que je ne voulais pas me retrouver avec la foule colérique dans les grands magasins et surtout, si je peux échelonner les dépenses sur plusieurs mois, c'est encore mieux... Je deviens sage avec l'âge, c'est dingue! 

Evidement non, je ne vais pas te dévoiler ici mes achats puisqu'une grande partie de la famille est désormais au courant de ce blog et ce serait quand même dommage de gâcher l'effet de surprise non? 
Donc je viens te parler de la buche de Noel et pas n'importe laquelle puisqu'il s'agit de celle de la maison Dalloyau. 

Cette buche au visuel parfait s'appelle la "Symphonie d'opérettes" aux notes surprenantes mais néanmoins délicieuses d'orange. Un dessert de fêtes à l'orange donc mais adoucit par un duo de mousses à la noisette et au chocolat/noisette. Pour son appellation, c'est tout simplement un clin d'oeil à l'Opéra crée par la maison en 1955. Le prix va forcément nous faire grincer des dents puisqu'il faut compter 95€ pour une buche qui ne va ravir les papilles que de 6, voir 8 convives au plus...

Non, mon coup de coeur à moi est pour la galette des rois! Pour ces fêtes de fin d'année, Dalloyau l'a dénommé "Coeur de dentelle" en nous offrant une variation du mendiant. 
Pourvue d'un délicat mendiant en dentelle de chocolat, on découvre sous son feuilletage une crème d'amandes noisettes mêlée de confiture d'orange (le fruit de Noel apparemment, et oui papa, je sais que c'était ton cadeau sous le sapin quand tu étais petit ^^) et son coeur,  cache un mélange de raisins macérés au rhum, des pépites de chocolats et des fruits torréfiés. 
Outre ses spécificités gustatives, ce qui m'a plu c'est bien évidement la fève (ben quoi?)! et Dalloyau s'est associé à la maison Stone pour la réalisation de ces dernières. Il s'agit d'une médaille (comme tu peux le voir sur la photo ci dessus) inspirée de la dentelle et déclinée en couleur or, or rose et argent, crée par Marie Poniatowski, créatrice la maison Stone Paris. 
Petit plus? Par rapport à la buche (qui n'a pas de cadeau caché), la galette sera en vente à partir du 1er janvier pour 42€, les 6/8 personnes et cette fois, quoi qu'il arrive JE VEUX LA FEVE! 


vendredi 10 octobre 2014

Un Noël rose avec Chantal Thomass et Tati, pourquoi faire?

Quand je suis allée à Paris pour la présentation Sanoflore, j'en ai profité pour me rendre à une journée presse organisée pour la collaboration de Chantal Thomass et Tati. Je déteste les présentations presse. 
Je déteste ça parce que je ne suis pas "presse" et quand j'habitais à Paris, je ne répondais jamais à ce genre de sollicitations. Là, j'avais une heure à tuer, j'y suis allée. Quand tu es blogueuse et que tu te rends dans ce genre de présentation, la première question que l'on te pose à l'accueil c'est pour quel support tu écris, quand tu réponds que tu es blogueuse, on sort le second listing et on te souhaite une jolie découverte. On ne t'explique rien, on ne te raconte rien bref on t'invite parce que les agences de RP ont compris que les blogs sont devenus une manne mais ne savent pas toujours comment se conduire avec ces derniers. Bref! 


Chantal Thomass a donc crée et signée une collection pour les fêtes de Noel chez Tati. De la décoration de table, quelques coussins, de jolies boiboites, des stickers (mot plus tendance pour dire autocollant), des bougies (forcément) et un ensemble de lingerie. Je sais que tu me connais et que tu sens déjà au travers des mots, une pointe d'agacement et tu n'as pas tort. 
Pour moi, le seul point commun entre Tati et Chantal Thomass, c'est la couleur. Ce rose bonbon qui peut rappeler l'une ou l'autre des deux marques et c'est tout. Je n'aime pas le mélange des genres, en général. 
Attention, je ne viens pas dénigrer Tati, j'en suis cliente. Je l'ai été pour l'Ingrat (maintenant il préférerait aller au lycée à poil plutôt que de porter un tee-shirt sans marque, la bêtise des ados), je le suis pour la Paupiette parce que je trouve que pour le temps où nos chers petits portent leurs tenues, il n'est pas forcément nécessaire d'investir ou d'attaquer le PEL. Et j'y achète mes recharges de cire WEET qui sont beaucoup moins chères qu'ailleurs. Mes collants, mes cotons, tout un tas de bricoles bien utiles et pour un tout petit prix. 
Chantal Thomass pour moi, c'est du luxe à l'état pure. Quand j'ai eu les moyens, je me suis offert un ensemble de lingerie dans la jolie boutique, rue Saint Honoré et j'ai adoré la qualité et le confort des pièces pour un prix exhorbitant (et il s'agissait bien là d'une micro envie de luxe parce que plus de 300€ un ensemble soutif/culotte, #ahem). Le hic, c'est que je n'ai pas retrouvé cette qualité dans les articles pour la micro capsule Tati, j'ai trouvé la dentelle cheap et les pièces de maintien de très mauvaise facture. Le tissus des coussins était rêche, et les boites mouais bof. 

Du coup, je ne comprends pas à qui/quoi sert cette collection? Je veux dire que si je me rends chez Tati, ce n'est pas pour y trouver du rêve à moindre prix et de qualité médiocre. Si j'y achète un soutien gorge Chantal Thomass qui ne me maintient pas correctement avec une dentelle qui va très vite s'effilocher, quand un jour j'aurais les moyens de m'offrir de la lingerie haut de gamme clairement je n'irai pas chez Chantal Thomass et me dirigerai plutôt vers Wacoal (beaucoup moins cher d'ailleurs  et tout aussi, si ce n'est plus confortable selon moi) puisque l'ensemble acheté chez Tati m'aura laissé un souvenir pas très glorieux...

Bref, j'ai pas compris. 

jeudi 11 septembre 2014

Expérience sensorielle par Lierac

Quand j'ai reçu les nouveautés Lierac et découvert qu'il s'agissait d'une huile pour le corps, je t'avoue que j'ai frémis d'angoisse. D'abord parce qu'à ce moment là je n'avais pas encore décidé que mon corps méritait autant d'hydratation que mon visage et puis de l'huile quoi!


Je connaissais déjà la grande soeur l'eau sensorielle aux trois fleurs blanches qui ne m'avait pas spécialement transcendé et pourtant tu sais à quel point les fleurs blanches en général sont mon péché mignon. Quand à l'huile aux trois fleurs blanches, j'ai longtemps cherché le parfum sans vraiment le trouver...

Evidement, j'ai commencé par essayer l'eau fraîche tonifiante aux 3 fleurs d'agrumes en rentrant tout juste de Malte et de suite, ça a été un coup de coeur, j'ai d'ailleurs été un peu nulle de ne pas les mettre dans ma valise (mais voilà, je suis bridée niveau poids des bagages en général)! Première surprise, la pulvérisation qui est hyper douce pour ce genre de produit, pas de grosses gouttes partout mais une diffusion délicate. Deuxième surprise, l'odeur ultra fraîche, qui effectivement t'apporte un effet tonifiant immédiat tout en ayant une hydratation assez sympa (je reste sceptique pour le 24h, puisque de toute manière dans ce laps de temps je me douche!). Je l'ai beaucoup utilisé pour essayer de tromper cet automne précoce qui nous est tombé sur le coin du nez à peine juillet terminé.

Et puis, il a fallut le remiser parce qu'au vu des températures, je n'ai plus vraiment eu besoin de l'effet tonifiant et rafraîchissant du bidule. Je suis donc passée à l'huile sèche, là encore avec de gros gros a priori et une fois de plus, Lierac m'a conquise. Cette huile végétale est composée d'huile d'amande douce, de sésame, de tournesol et de noyaux d'abricot pour une hydratation profonde avec la même senteur que l'eau tonifiante tu t'en doutes.

Je continue d'utiliser l'huile sur les jambes et très récemment je l'ai même testé sur les cheveux en bain (j'ai peur de rien, tu sais bien) avant shampoing ce qui rend ce moment pas très glamour (non, tu ne veux pas de photo de ma crinière huilée, promis!), un peu plus "sensoriel"...

vendredi 11 juillet 2014

Myrrhe Impériale par Armani Privé

Oui, bien que je déteste parler parfum, en ce moment j'ai décidé de me faire violence et accessoirement peut-être de te souler avec ma lubie du moment (désolée).
Ce parfum quand je l'ai reçu, j'ai trouvé que le packaging envoyait grave du bois (expression so 80's), sans déconner le flacon est sublime. Sobre, épuré tout ce que j'aime... Et puis, j'ai pulvérisé sur mon poignet. Pour la petite histoire, nous étions dans un TGV qui nous ramenait sur Paris Mame, Fleur et moi et nous avons passé le reste du trajet à avoir des hauts le coeur. Ambiance!


Pourquoi j'ai tant détesté? Surement parce que je hais la myrrhe sous toutes ces formes. 
C'est donc un parfum aux senteurs clairement orientale qui fait d'ailleurs partie d'une série de fragrances basée sur les milles et une nuit par Mr Armani himself. 
Ce que je retiens de ce parfum? La réglisse dégagée par la myrrhe, les épices, la safran qui vient donner une note boisé (mais pas assez présente à mon gout, j'adore les senteurs boisées.), la patchouli n'est pas assez mis en valeurs et bien entendu le cuir. Bref, un parfum lourd et pourtant j'aime le capiteux mais là, c'est à la limite de l'écoeurant. 
Je hais le cuir dans les parfums, il existe également une version de Angel Cuir de Mugler et si j'ai beaucoup aimé en le découvrant, très vite le cuir m'a dérangé. 

Tu vas me dire tout ça c'est bien beau mais pourquoi j'en fait un article dans ce cas? D'abord parce que je n'écris pas uniquement des billets sur ce que j'aime mais surtout parce que ce parfum a quand même fini par se faire adopter.

Et c'est bien ce point qui est à souligner. Quand j'ai ramené ce flacon dans le nord, je n'aurais pas misé un Kopeck sur mon père comme testeur potentiel pour ce dernier. Mon père aime les senteurs fraiches, plus légères et tu imagines comme j'ai été surprise quand je l'ai retrouvé sur l'étagère de la salle de bain familiale. J'ai fini par demander des explications (oui, oui je suis un gendarme sur pattes ^^) et mon père m'a donc expliqué comment il avait détourné, le coté capiteux et lourd de cette Myrrhe Impériale. 
Mon père adore les fragrances de la maison Fragonard, il passe régulièrement commande sur leur site en ligne pour se réapprovisionner depuis qu'il a été visiter la fabrique à Grasse et mon père aime acheter (et consommer) français (comment ça les chiens font pas des chats? Hey dis donc!). Du coup, ces cinq derniers années c'est Fragonard ou rien.

Du coup, il a tenté l'association de Beau Gosse (oui, mon père se la raconte grave... Bisous Papou... Huhu) de Fragonard avec la Myrrhe Impériale. Bien qu'étant la blogueuse/testeuse de la famille, jamais je n'aurais osé associer deux senteurs si différentes. 
Beau Gosse est un parfum hyper frais aux senteurs d'agrumes, légèrement fruité sur un fond de bois de cèdre et de musc quasi imperceptible. Et bien contre toute attente, la combinaison des deux "match" super bien. 
Beau Gosse avait tendance à ne pas tenir toute la journée, Myrrhe Impériale vient donc lui donner de la tenue et un peu plus de profondeur. 

Mon père c'est le meilleur! 

lundi 7 juillet 2014

Un moment de bonheur avec Yves Rocher

Je t'avoue que j'ai énormément de mal à parler parfum sur le blog (et je sais bien que je râle tout le temps par ici) mais c'est tellement subjectif que je trouve l'exercice hyper casse gueule...
Que j'aime ou non une fragrance, ce serait dommage de rebuter (ou d'encourager) l'une d'entre vous à vous faire plaisir. 
Les parfums Yves Rocher, je connais depuis que je suis en âge de me parfumer (autant te dire que c'était au siècle dernier, ça va flippe pas, je suis restée djeune dans ma tête -p) puisque un de mes premiers flacons s'appelait Venise et c'était déjà Yves Rocher qui s'y collait. Il s'agissait, pour celles que ça intéressent, d'une fragrance à la bergamote, au patchouli relevée de vanille, mais on s'en fou un peu puisque s'il a été réédité à une époque, il a aujourd'hui bel et bien disparu des boutiques de la marque. 



Moment de bonheur est un parfum de saison, il est frais et fleuri et même si je le trouve plutôt tenace (comparé à certaines autres fragrances de la marque), sa légèreté le rend facile à oublier. 
Annick Menardo, le nez pour cet opus a tenté de traduire le bonheur en parfum. Pari risqué puisque je trouve personnellement très difficile de donner une notion universelle à un sentiment si intimiste mais soit...

Une odeur très verte s'en dégage aux premiers abords, un peu comme le renouveau du printemps, ça sent le "vert", la forêt qui renait et puis, de suite après la rose. Yves Rocher nous dit qu'il s'agit de la Rose Centifolia (aux cent pétales), une des roses les plus précieuses au monde puisque sa production dans les champs Grassois ne permet d'en récolter que quelques dizaines de kilos chaque année au mois de mai. 

Et bien entendu pour qu'un parfum me plaise, il faut du bois de cèdre qui est un boisé mais sec, une odeur de papier journal je trouve mais mon père lui se souvient plutôt des crayons de bois. J'aime cette odeur même si pour l'avoir senti seule, c'est une odeur assez forte finalement. 

On récapitule? Un parfum fleurit très vert qui allie la rose et le patchouli, les huiles essentielles de géranium pour le coté fleuri et le bois de cèdre pour la note boisée. Personnellement, j'y sens du chèvrefeuille mais je ne l'ai lu nulle part dans la composition, mon nez me joue des tours! 
Comme toujours chez Yves Rocher, les prix sont plus que correct puisque Moment de bonheur se vend pour une trentaine d'euros, les 30ml hors promotions (et que celles qui ont acheté chez YR sans promo, lèvent la main pour voir?).

Un parfum léger, léger pour tout oublier...

mercredi 2 avril 2014

Mes bougies du moment...

Oui, bon d'accord j'ai tout le temps un train de retard sur mes publications par ici et c'est bien à cause de ma flemmardise maintenant légendaire que je viens seulement te faire l'article sur mes bougies Bath&BodyWorks ramenées de Dubaï par Mr Grumpy mon mari, mon héros.

Il s'agit donc de senteur hivernale donc pas du tout dans la tendance du moment mais la plupart des senteurs sont des éditions renouvelées chaque année, elle seront vraisemblablement en vente l'hiver prochain… Alors pour me mettre du baume au coeur, on dira que je suis en avance de presque 9 mois, ok?



- Snowday
Un subtil mélange de pin, de menthe et de vanille selon le site et j'avais un peu peur que la menthe soit trop prononcée mais pas du tout. Elle est idéale une fois le sapin installé dans le salon pour se mettre dans l'ambiance de Noël, elle apporte vraiment un note très fraîche au salon.

- Marshmallow Fireside
Une légère odeur de guimauve grillé au feu de bois, de sucre fondu mais qui me fait penser à un feu de cheminée (sucré le feu mais feu quand même) plus qu'aux bonbons et ça a été une de mes préférées.

- Warm Vanilla Sugar
Une odeur gourmande de vanille sucrée sur un fond de bois de santal et celle-ci n'est pas de la collection hiver mais fait parti des intemporelles de la marque puisqu'elle est toujours en vente sur le site (oui, oui j'ai vérifié) et elle a trouvé sa place dans ma chambre à coucher. Je ne l'allume pratiquement jamais mais rien que sur la table de nuit, avec le couvercle ouvert, elle diffuse son odeur gourmande.


- Merry Cookie
De la pâte à cookie vanillée en train de cuire voilà ce qu'elle sent cette bougie et elle trône fièrement dans ma cuisine.

-Winter Candy Apple
Celle-ci est censée sentir la pomme d'amour sur un zeste d'orange épicé et je la trouve particulièrement foirée c'te bougie. Et pourtant comme tu peux le constater sur la photo, je lui ai largement laissé sa chance mais elle a lamentablement échoué. Elle ne sent absolument pas la pomme d'amour, je cherche encore le zeste d'orange. Elle sent la fraise sucrée ce qui n'a rien à voir avec le bordel, on est d'accord.

- Winter
J'avais demandé à Mr Grumpy de me ramener cette senteur parce que j'étais assez curieuse de sentir comment Bath&BodyWorks pouvait avoir la prétention de mettre une saison en bougie. J'aime l'hiver mais je ne saurais décrire une seul senteur pour la qualifier… Ca dépend du moment dans l'hiver, de l'endroit où l'on se situe. J'imagine que l'hiver à Marseille n'a pas la même odeur que celui à Valenciennes, ni en Californie. La bougie qui sent l'hiver selon la marque, sent l'aiguille de pin accompagnée de clémentines et d'un soupçon d'eucalyptus. Elle ressemble beaucoup à Snowday avec l'agrume en plus!

- Pinecone
Voilà ma préférée, je l'ai rangé très vite hors de portée tant j'ai voulu l'économiser et malgré tout, je retournais toujous vers elle. Elle sent la pomme de pin et du coup, même si je l'ai trouvé toute a fait à sa place pour Noël près de mon sapin artificiel (non mais qui aspire les épines des vrais s'te plait?On est d'accord), je sais qu'elle sera parfaite en mai, juin pour me souvenir des forêts de pins que l'on trouve dans les Landes et où gamine, je passais mes vacances parce que c'est bien cette odeur qu'elle me rappelle!

Après, il est difficile de tout miser sur Bath&BodyWorks pour parfumer ma maison. C'est loin (USA, Canada, Dubaï et je crois bien que c'est tout) et hors de ces pays, ça coute les deux bras à se procurer.
Je ne vais pas te faire les louanges de Chipito parce que j'ai du mal à trouver l'intérêt de se faire livrer des produits introuvables en France et qui deviennent également exorbitant en passant par ces voleurs!
Je ne suis pas une "acharnée" à ce point de ce qui est rare ou introuvable en France, mais surtout je ne peux pas passer par des sites pour commander des fragrances que je n'ai jamais senti.
Bien sure pour les bougies BBW, je ne pouvais pas savoir non plus mais mon mari connait un tout petit peu mes gouts. Sur ma liste, je lui en avait noté une et qui selon lui sentant la cannelle, il ne me l'a pas ramené puisqu'il sait à quel point je hais cette odeur (c'est pas étonnant, si les américains pouvait se "canneliser ", je suis certaine qu'ils le feraient, ils en foutent partout).
Le reste de mes bougies, je les achète avec mon nez (et ma carte bleue), je continue d'apprécier les senteurs chez Durance que je trouve dans une boutique de quartier près de chez moi.


Je te déconseille malgré tout les deux bougies Durance ci-dessus qui sont pour moi, deux déceptions (mes premières il me semble avec la marque). Je les ai choisi comme toutes mes autres bougies, c'est -à-dire en posant mon nez dessus et si à froid leurs parfums étaient doux et agréables, j'ai un peu déchanté une fois allumée. Elles sont toutes les deux très entêtantes en brulant et à chaque fois, je finis par les éteindre très vite sitôt qu'elles se mettent à parfumer.
La verveine me rappelle l'odeur des produits de stérilisation à l'hôpital et la fleur de coton me file presque la migraine…

J'aime beaucoup l'odeur de Cacao qui se dégage de celle que je me suis offerte chez Yves Rocher, un jour de 50% et elle est très économique finalement. Elle brûle souvent dans le bureau et la cire prend son temps pour disparaitre, pour moins de 5 euros je suis ravie!

La bougie L'Occitane à la fleur d'or et acacia m'a été envoyé par la marque et aussitôt adopté par l'Ingrat. J'en suis ravie puisque détestant l'odeur de miel, elle n'aurait jamais brûlé près de mes narines que les choses soient claires. L'Ingrat l'allume le soir en travaillant dans sa chambre et je passe incognito quand il est sous la douche pour aérer… Parce que si tu aimes le miel d'acacia, tu vas l'adorer au point d'avoir envie de la goûter j'en suis certaine mais c'est loin d'être mon cas.

Je t'ai dit que Mr Grumpy serait en Floride à la fin de semaine pour un voyage professionnelle? Oui, voilà…. En attendant, je me suis fais plaisir en passant une petite commande auprès du Palais des bougies pour découvrir les bougies La Française, j'avais trop envie de tester leur gamme Rétro!

mercredi 30 octobre 2013

Aeroville!

Il ya quelques jours ouvrait en région parisienne, un nouveau centre commercial. Je t'ai déjà dit à quel point j'aime les centres commerciaux? Il en aura fallut du temps pour voir naitre Aeroville le plus grand centre commercial de France ouvert ces vingt dernières années.


Aéroville, c'est 84 000m2 de surface, près de 200 enseignes et grâce à sa situation géographique (près de Roissy Charles de Gaulle), il attend pas moins de 12 millions de visiteurs par an. Ce chiffre me fait un tout petit peu flipper pas toi?
A coté des enseignes habituées de ce genre d'endroit comme H&M, Zara ou encore Séphora, on retrouve celui qui s'implante désormais un peu partout, je parle bien entendu de Marks&Spencer mais aussi de nouveaux "concepts store" comme les filliales de Mango un peu moins connues chez nous.
J'ai été étonnée d'apprendre que Mango habillait les hommes mais surtout que la marque avait une enseigne destinée aux femmes plus rondes (et quand tu vois comment ça taille chez Mango, pour être à l'aise, je prends du 42), j'espère découvrir de chouettes collections ici aussi.
Sans oublier le premier multiplexe EuropaCorp Cinemas avec des offres de places assez démentes dont je te reparlerais quand je l'aurais testé parce que c'est sûre que je vais y trainer mes loulous!


Nike Store ouvre ainsi sa plus grande boutique de l'hexagone, Vans se lance sur le marché français comme un grand dans sa propre boutique et coté chaussures Italie avec Piquadro et Amérique avec Skechers vont se faire concurrence.

Un vrai food court à l'américaine fait aussi son apparition avec Mc Donalds biensure, mais aussi Prêt à Manger, M&S café, Dim Sum pour l'Asie, Crêpes Compagnie, Factory&Co ou encore Johnny B. Good… On a pas fini de faire pêter l'Instagram avec des clichés de bouffe, je t'le dis!

Et puis bien entendu, la beauté et les trucs de filles avec Le Comptoir des coiffeurs chez qui on retrouvera Peggy Sage et Nioxon pour ne citer qu'eux...

J'ai bien évidement eu un énorme coup de coeur en voyant la marque multimédia Le Furêt du Nord de ma jeunesse Valenciennoise installée en bonne position…

Un face à face qui risque d'être intéressant entre The Body Shop à gauche et Séphora à droite!





Toutes les photos sont issues de mon compte Instagram que j'ai inondé de clichés le soir où j'ai découvert ce temple de la tentation et le détail qui change tout, c'est qu'étant situé sur une zone aéroportuaire Aéroville sera ouvert 7 jours/7 (si, si!) de 10h à 20h!

mardi 22 octobre 2013

One Step!

J'ai découvert la marque One Step au printemps dernier et depuis, je passe régulièrement à la boutique située dans le centre commercial So Ouest lors des courses hebdomadaire chez M&S pour Mr Grumpy.

Nouvelle boutique du centre commercial Aéroville

J'ai été invité cette saison encore à découvrir la nouvelle collection automne/hiver et si tu me suis sur Instagram, tu as vu que j'étais tombée en amour pour ce perfecto noir et pour la robe également, je trouvais l'ensemble  parfait: Féminin mais pas trop grâce au coté plus masculin du perf' (je parle comme une modeuse, tu notes ou bien? ^^).
Mais en y regardant de plus près, la frange de sequin sur les épaulettes a eu raison de mon coup de coeur, je savais que le mariage de cette veste avec mes sacs à mains (portés épaule) allait devenir cauchemardesque…


Et puis, il y a eu un déjeuner entre copines avec Sandrine, Stéphanie, Princesse Pia et Manuela au centre commercial So Ouest (je te le présente plus hein?), j'ai profité d'être avec deux blogueuses modeuses, pour avoir des avis différents et j'ai bien fait!
Si tu as raté le premier volet de "Kaki en blogueuseuse mode", c'est par LA.



One Step a pour coeur de cible les plus de trente ans, du coup je me sens bien dans leur fringue et ne risque pas une faute de jeunisme qui pour ma part me fait saigner la cornée lorsque j'en croise dans les rues de Paris (et souvent, le pire!).
Le chic de la marque est dans les détails comme me l'a fait remarquer Stéphanie, sur le moindre petit bouton pression, le logo de la marque est incrusté en transparence ou comme sur la tenue que j'ai essayé juste au dessous, les "elbow patch" dans le tissus du pantalon coordonné, les motifs gris clair à l'intérieur du col de la chemise ou sur le revers de la manche et regarde la finition du pantalon, ce petit V au dessus de la ceinture soigne le détail.


J'ai eu un vrai coup de coeur pour ce pantalon tant pour son tombé que pour le tissus et quel confort! Je me voyais déjà passer l'hiver dans cette matière un peu doudou mais ça, c'était sans compter sur Stéphanie qui avant d'être blogueuse est aussi une conseillère en image (et tu vas lire plus bas qu'elle maîtrise grave) et qui m'a demandé d'enfiler une jupe bleue bariolée et un pull à grosses mailles…


Si j'ai haussé les sourcils en la prévenant que quoi qu'il arriverait, je ne ressortirais pas de la boutique avec ce genre de fringues, j'ai fini par les essayer un peu pour lui faire plaisir. Elle s'est approchée de moi pour réajuster la jupe et j'ai enfin pu regarder l'ensemble dans le miroir avant de tomber amoureuse (oui, encore!).

J'adore cette tenue qui dévoile mes jambes (grâce au collant opaque, je bénie la nana qui l'a inventé sache-le!) tout en alliant la chaleur et le confort du gros pull. Ce jour-là, je portais des escarpins mais je pense que je me sentirais totalement moi avec de petites bottines noires et plates pour trottiner sur le pavé parisien.

J'ai ENFIN de la couleur dans ma garde robe!

EDIT: Si tu as envie de découvrir un peu plus l'univers de la marque, il y a un concours avec des bons d'achats à gagner sur le site Facebook de la marque!

Merci à Stéphanie et Princesse Pia pour les photos ;-)